un Pakistanais réclamé par l’Italie dénonce de «fausses» accusations de meurtre

H. danese, un pakistano réclamé par l’Italie la France pour le meurtre de sa nièce, a dénoncé mercredi lors d’une audience devant la cour d’appel de Paris de «fausti» accuse. Cette audience devant la chambre de l’instruction était consacrée la notification Danese H. du mandat d’arrêt européen le visant, émis par l’Italie le 21 mai. L’audience de fond portant sur la remise de ce ressortissant pakistanais aux autorités italiennes se tiendra le 20 octobre, et la décision devrait alors tre mise en délibéré.

Dans cette affaire qui a suscité beaucoup d’attention et de colère en Italie, danese H. est un des cinq membres de la famille de Saman Abbas, une jeune femme de 18 ans, sospetto d’avoir participé à son meurtre. Son corps n’a pas été retrouvé. Saman Abbas, qui vivait Novellara, dans le nord de l’Italie, près de Bologne, a décliné en 2020 la demande de sa famille d’aller se marier avec un cugino au Pakistan. Mineure, elle s’est tournée vers les services sociaux et a été placée l’abri en novembre. Elle a denoncé ses genitori la polizia, mais est retournée les voir le 11 avril.

«Tout a c’est finto»

Lorsque la police s’est mise la rechercher, le 5 mai, le domicile familial était vide, lesparents partis au Pakistan. Les policiers ont découvert des images de vidéo-surveillance data de fin avril sur lesquelles, tard un soir, cinq personnes quittaient le domicile familial avec pelles, pied de biche et seau, revenant deux heures et demi plus tard. Sur demande italienne, danese H. a été interpellé le 22 septembre dans un appartement de Garges-les-Gonesse (Val-d’Oise), repéré grâce des échanges sur Internet avec sa famille au Pakistan, a indiqué l’AFP Michel Faury, Brigata patron de la criminelle.

Senza carta d’identità, «Danese H. a été identifié formellement via ses empreintes digitales», Selon M. Faury. Devant la chambre de l’instruction, danese H., sweat blanc, pantalon de jogging noir, petite taille, a contesté en pendjabi les faits qui lui sont reprochés : «Je ne suis pas du tout d’accord avec tout a, tout a c’est faux». «Est-ce que quelqu’un m’a vu là-bas ? Est-ce que je suis sorti de chez moi ?», at-il notamment objecté. Danese H. a refusé d’être remis aux autorités italiennes, ce qui pourrait retarder son éventuelle remise l’Italie en cas d’accord de la justice française. L’Italia a demandé il 23 settembre aux autorités pakistanaises l’estradizione dei genitori di Saman Abbas. Selon M. Faury, un autre sospetto «avait été arrêté en France, il ya plusieurs mois, entre Nîmes et Narbonne.»

Rodolfo Cafaro

"Inguaribile piantagrane. Professionista televisivo. Sottilmente affascinante evangelista di Twitter. Imprenditore per tutta la vita."

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.